MON GRIMOIRE Index du Forum
MON GRIMOIRE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
Quelques vers
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MON GRIMOIRE Index du Forum -> Autre -> Poèmes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Déc - 14:55 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Un ange noir en 4 saisons:


Un ange aux ailes noires




Un ange aux ailes noires descend des cieux
Nul ne sait qui il est, ce qu'il veut
Le regard vide, il marche comme un humain
Les poings fermés, il affronte son destin.

Il redevient mortel
Chassé du paradis
Il a pourtant gardé ses ailes
Seule trace de ce qu'il était jadis

Souvenir qu'un jour, il a été sain
Temps révolu à présent
Trop de haine entre ses mains
Bannis de son propre clan.

Il arrache alors une de ses plumes et écrit
Il exprime ses pensées, sa vie
Haine, tristesse, amour et joie
Pour passer le temps ici bas
Il ne veut pas qu'on lise ses poèmes
Mais qu'on les comprenne

Ce texte romancé
Me représente actuellement
Un ange déchus rejeté
Qui appelle à l'aide en écrivant…



Sombre céleste


Seul dans une chambre noire
Seule une bougie en guise de phare
Qui guide ma plue au travers des mots
Comme l'on guide loin des récifs les paquebots

Je déverse cette encre rouge sur le papier
Il prend forme, des pages entières de ma vie
Ecrites par le sang d'une plume arrachée
A mes ailes, noires et impies

Je continue d'écrire mais vous mens
Car un ange malheureux ne fait qu'accabler
Je ne suis pas avare vous concernant
Alors prenez ce sourire dont je n'ai plus l'utilité.

Il vous servira bien plus qu'à moi
Ange noir tombé des cieux
Sombre céleste depuis peu
Humain ailé à l'armure de soie.




Ange sombre


Hier, j’ai enfin quitté ma chambre noire
Déployé mes ailes et volé jusqu’au soir
J’ai vu le monde sous un nouveau jour
J’ai tellement apprécié, j’ai trouvé cela trop court

Plus rien n’existait et les oiseaux chantaient
Sous ce soleil tropical qui, de milles feu, brillait
J’ai même trouvé un autre ange sur terre
Elle m’a prit par la main pour me rejoindre dans les airs

Mais la nuit tomba et je dû rentrer chez moi
Raccompagner ma camarade et revenir sur mes pas
J’aurais voulut que le temps passe moins vite
Surtout quand j’ai compris qu’il n’y aurait pas de suite…



Anthitèse

Seul dans l’obscurité de la destinée
Dans l’ombre de la mort je vis
Je ne connais désormais plus la pitié
En mon âme et mes mains salies

Mon coeur bat encore pour quelqu’un
Mais tout mon être vibre de haine
De colère envers ces moutons opportun
Ma décadence ne sera pas veine

Je provoquerais l’apocalypse suprême
Une nouvelle genèse
Je suis l’eau du nouveau baptême
De cette nouvelle ère
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Déc - 14:55 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Déc - 14:56 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Un coeur de glace


C’est magnifique un cœur de glace
Mais trop froid pour qu’on l’enlace
Translucide sans être invisible
Gelé par cette froideur indescriptible
Il a préféré geler ses larmes
À tirer les armes

Arrêter la souffrance avec de la glace
Sur ses joues, aucune larme n’a sa place
Mais s’est protégé aussi du bonheur
Car une seule source de chaleur
Un seul degré de décalage
Ferait fondre le barrage
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Déc - 14:58 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Le noir et le blanc



Depuis toujours, je suis coupé en deux
Ange, démon réunis en un corps
Amour et haine qui me brûlent comme un feu
Nul ne peut me dire quel est ce sort

Qui m’oblige à rester entre terre et ciel
Entre feu ardent et eau glacée
Dur comme la pierre et doux comme le miel
Tantôt saint d’esprit, tantôt cinglé

Sans être gris, je suis le noir et le blanc
Sans doute ne le saurais-je jamais
Sans doute ne le saurais-je que dans longtemps
Mais si toi, tu détiens la réponse je te le demanderais

Je te demanderais de me répondre
Illuminer mon chemin d’ombre
De m’aider à ne plus confondre
Le blanc et le noir dans la pénombre
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Déc - 14:59 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Désormais



Mon corps se refroidit encore et encore
Comme si ma vie elle même partait
Mon coeur bat au ralentis
Je suis comme déjà mort
Mais mes membres bougent seuls
je sens mon sang devenir sombre
plus opaque, coaguler
Désormais il ne coulera plus

Mes yeux me brûlent de tant de clarté
Le noir m'envahit rapidement
ma voix sort d'outre tombe
mais ce n'est qu'un grognement rauque
un cris de haine et de douleur
désormais, je ne serais plus le même

Des frissons me parcourent alors que j'écris ce texte
la douleur m'emplis d'ivresse
je les sens tous souffrir autour de moi
je souris sadiquement, sournois
j'aime ça, j'en redemande
désormais, je suis mort
désormais, un autre prend ma place
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Déc - 15:05 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Damné


Je me sens partir
Quitter mon corps et aller au paradis
Je me sens mourir
Mais c’est le diable qui hérite de mon esprit

Damné
Je n’ai rien fais pour le mériter
Damné
À l’examen du paradis, je me suis fait recaler
Pourquoi donc suis-je condamné
À errer comme damné ?

« Le paradis n’est ouvert qu’aux bon chrétien
tu n’as jamais crus en dieux alors poursuit ton chemin »
Serait-ce donc une obligation ?
Et le libre arbitre une illusion
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Déc - 15:06 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Un jour


Un jour, un ami est venu me dire ceci
« T'es comme moi l'ami, tu n'es pas humain
Tu n'es pas comme ces milliards d'abrutis
Tu massacreras les hommes de tes mains »

Je ne l'ai pas crus au début
Mais malgré mon scepticisme
D'autres m'ont dit ce qu'ils avaient vu
Dans ma tête, c'était un vrai séisme

Ces gens diffèrent me considéraient comme eux
C'était la première fois que cela m'arrivait
En moi, ils ont éveillé comme un feu
Qui me brûle d'envie de tuer ceux que je hais

« Tu dois attendre la grande guerre
Afin de devenir plus puissant encore »
J'ai accepté même si je n'acquiesçais guère
Je fantasmais sur la mort de tout ces corps

Se retenir a été dur jusqu'à aujourd'hui
Les humains n'ont pas encore compris
Mais d'ici quelques années et une nuit
Ils tomberont tous dans le plus profond oubli

Je pensais être comme ces milliards de gens
Égoïstes, couards, faible et con comme mes pieds
Mais grâce à ces dizaines de « déments »
J'ai vu ce qu'est la réalité

Ces gens n'étaient pas fous
Simplement, ils avaient ouvert les yeux
Et moi qui dormais comme saoul
Ils m'ont acceptez chez eux

Me disant que c'était aussi ma maison
Mais que je l'avais quitté il y a longtemps
Preuve que le temps peut sembler très long
Rien ne m'obligeait à rester j'en suis conscient

Mais je ne voulais pas retourner dormir dans une ruelle
Crever de froid sans comprendre pourquoi
Mourir comme les autres, victime de la simple et belle
Je parle de la stupidité qui toujours croît

Inexorablement dans les rues du monde entier
Désormais je connais ma responsabilité
Éveiller d'autres sur le point de crever
Leur ouvrir les yeux et qu'ils viennent m'aider.
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Déc - 15:07 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Transformation en 5 saisons:


Saison 1 : Mes plaies béantes

Je gis sur le sol de ma chambre ensanglanté
Des larmes aux yeux et sans raisons de survivre
De sang, mon corps est encore ivre
Mais plus pour longtemps, je le sens couler

Mon ventre, mon cou, mes bras, tout n’est qu’hémoglobine
Tailladé grâce à ma propre lame la plus fine

Mon regard vide se perd dans les cieux
Que me laisse entrevoir la fenêtre
D’ici, je désirerais être à des lieux
Dans tes bras, je voudrais être

La vie me quitte peu à peu
Mais brasier est resté ce feu
Celui qui me brûlait d’amour pour toi
Jamais il ne s’éteindra

Même après ma mort
Mon âme l’alimentera
Elle lui donnera son aura
Pour animer ce corps

Mais que se passe t-il en moi ?
Mes plaies sont refermées
Je ne comprends pas.
Pourquoi et comment ai-je cicatrisé ?

Je ressens une énergie nouvelle
Je la sens, c’est elle
Qui m’en a empêché
Qui m’a empêché de me suicider

Je la sens prendre vie en moi
Quelle douce souffrance
Mais je ne me reconnais pas là
Une douleur au front
Des cornes poussent et deviendront
Le symbole de mes carences



Saison 2 : Les cornes du démons

Mes cornes poussent vers le ciel auquel je ne crois plus
Quelle horrible douleur que cela me procure
Le démon que je voulais être, né enfin ce soir
J’ai oublié l’humain qu’un jour, je fus
Je deviens un amas de mal pure
Ces cornes, si menaçantes, je ne peux le croire

Mon âme est partagée
Mon côté humain et diablotin se battent
Je ne peu prédire qui va gagner
Ils se disputent déjà depuis de longues dates

Mon regard devient si noir
Les ténèbres s’emparent de moi
Elles sont visibles, là, dans mon regard
Est-ce que le jour les arrêtera ?




Saison 3 : Les ailes de la haine

Mes ailes poussent, je les sens
Petites pour l’instant mais plus pour longtemps.
Elles grandissent avec moi
Avec la haine que j’ai pour ceux là

Il ne s’agit pas du seul changement
Mes yeux me brûlent tellement
C’est le sang qui s’en écoule
J’ai si mal, m’écroule

Mais je me relève, changé
De moi, le mal s’est emparé
Je ne veux plus rire
Je ne veux plus souffrir




Saison 4 : Les yeux de sang

Regarde mes yeux
Devenus rouge sang
Noirs comme mon âme
Ils te transpercent tel des lames
Je n’ai plus mal à présent
Je déploies mes ailes et m’envole vers les cieux

Pas parce que je les désire
Mais parce que je veux les narguer
Oui, car eux qui ne m’ont jamais rien donné
Et qui m’ont longtemps fait souffrir

Ne pourront plus m’atteindre
Mais devront au contraire me craindre
Je suis devenus le démon que je voulais
Et dès à présent, je me vengerais

Pour remercier les gens qui m’y ont aidé
Pour ceux pour qui j’ai pu détester
Ils souffriront autant que moi
Et me rejoindront ici bas.





Saison 5 : Qu’un humain

J’ai soif de pouvoirs
Pourquoi est-ce si long ?
Il n’y a pourtant plus rien de bon
Je suis envahit par la haine, je veux savoir

Je crois que je sais
Il s’agit de l’amour que je lui porte
Je ne veux pas m’en séparer
Mais ma puissance en est moins forte

Suis-je donc destiné à rester ainsi ?
À demeurer un hybride infernal ?
La douleur revient, j’ai si mal
Mon corps n’est plus que débris.

Mes cornes, où sont elles passées ?
Mes ailes ont brûlés
J’ai peur, que suis-je vraiment ?
Je croyais pourtant être un dément

Un homme sans pouvoir, rien
Je ne suis… Qu’un humain…
Revenir en haut
Leila
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Déc - 16:25 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Ils sont vraiment magnifiques !!
C'est toi qui les a écrits ?
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Déc - 16:28 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

tous, sans exceptions, quelques fois, en cours, quand je m'ennuie ou simplement avec l'inspiration des étoiles, je me met à écrire. ça va faire environs 5 ou 6 ans que j'écris, mais je ne publie que ceux qui m'ont valus des commentaires lol
Revenir en haut
Leila
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Déc - 16:30 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Ton style est vraiment incroyable, tu devrais publier un recueil, tu deviendrais célèbre Wink !
Sans aller jusqu'à là, continue à les poster, je les adore !
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Déc - 16:36 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

merci, ça me va droit dans l'égo heu, au coeur lol, j'en posterais d'avantage promis, j'en ai encore quelques pages ainsi que des chansons.
Quant à la publication, on me l'avait déjà proposé, mais je préfère terminer mon roman avant de publier des poèmes :)
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 11 Déc - 14:14 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Je ne regrette rien


Je ne regrette rien
J’ai réussis à trouver
Un goût à ce sentier anodin
Je peux enfin rêver

J’ai mûris plus qu’il ne le fallait
J’ai grandit, comme je le voulais
J’ai trouvé mon chemin
J’ai changé mon destin

J’ai retrouvé l’inspiration
Récupéré mon imagination
Enfin je n’ai plus peur
Je vivrais selon mon cœur

Je n’ai plus peur de souffrir
Je veux continuer de vivre
Mon destin a changé
Il est devenu tel que je l’avais souhaité.
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 11 Déc - 14:16 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Qu'un rêve


Je peux toucher ses traits
Son corps si parfait
Si chaud à mes mains
Mes baisers malins
Parcourant son corps
J’y croyais alors

Je ressens sa chaleur
Sa peau si douce
Mes mains sous sa blouse
Je sentais mon cœur
Battre près du sien
Je me cachais derrière ces câlins.

Je rentrais enfin en elle
Dieux, qu’elle était belle
Mais ce n’était qu’un rêve
Dû à cette fièvre

Il était temps de se lever
De se réveiller et travailler
Vivre la vie réelle
Bien qu’elle ne soit pas si belle

Dés ce soir, dans mon lit
Je m’endormirais à jamais
En espérant qu’à nouveau, je la rêverais
Sans plus me réveiller de la nuit
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 11 Déc - 14:17 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Rêve


Je m’endors lentement
Je repense à elle
Si parfaite, si belle
J’en rêve fréquemment

Son corps si parfait
Son visage angélique
Ses yeux si doux
Elle me rend fou
C’est un rêve je sais
Mais un rêve réaliste

Son corps dénudé
Sur le mien, ensorcelé
Caressant son corps
Elle m’a jeté un sort

Vous pouvez penser
Tout ce que vous voudrez
Que ce n’est qu’un rêve érotique
Une illusion impudique

Mais c’est bien plus pour moi
Un rêve sans fin
Enfin, je n’espère pas
Car cela me fait du bien.
Revenir en haut
Enegelis
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 11 Déc - 14:18 (2008)    Sujet du message: Quelques vers Répondre en citant

Il m'arrive...


Il m’arrive de rêver
D’un monde dans lequel je n’ai jamais pleuré
D’un monde ou toutes les personnes que j’aime
Son près de moi, sans haine ni peine

Il m’arrive de rêver
Que le temps puisse parfois s’arrêter
Demeurer des milliers d’années sans vieillir
Pouvoir retourner en arrière et éviter de mourir

Il m’arrive de rêver
Que je renais avec tout ce que je sais
Que toutes les personnes que j’aime ne peuvent me trahir
Que tous soient fidèles sans devoir en pâlir

Mais ce n’est qu’un rêve et je le sais bien
Un songe certes beau, mais quand je regarde au loin
Je me dis qu’un jour cela sera peut-être réalisable
Ce futur, je suis sur d’en être capable
Tout ce que je dois faire c’est attendre les lendemains
Jusqu’au matin, ou ce présent sera entre mes mains
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:40 (2016)    Sujet du message: Quelques vers

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MON GRIMOIRE Index du Forum -> Autre -> Poèmes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com