MON GRIMOIRE Index du Forum
MON GRIMOIRE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
Rituel Asatrù des 12 Jours de Yule

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MON GRIMOIRE Index du Forum -> Sciences Occulte -> -> La Celtique / Druidique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Veigsidhe Karvgwenn
Membre Avancé *
Membre Avancé *

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2016
Messages: 127
Localisation: Breizh / Bretagne
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat
Type de magie le plus utilisé: Druidique, Nordique
Elément: terre
Point(s): 1 118
Moyenne de points: 8,80

MessagePosté le: Ven 12 Aoû - 00:39 (2016)    Sujet du message: Rituel Asatrù des 12 Jours de Yule Répondre en citant

Pour Faire ce rituel est l'inclure dans votre pratique Wiccane. Personnelle ou en groupe.  
Avec de la belle musique de Noêl Celtique comme les Albums suivant sa passe Bien:
Enya. Winter Came  
Steven MacDonald.  Winter in Scotland. A Highland Christmas. 

Je conseil d'étudier la Mythologie Nordique et un peut la culture Viking.
Placer sur votre autel soit douze bougie une par nuits soit une grosse bougie au centre de l'autel avec une representation d"Odin.
Il vous faudra une corne a Boire et un exemplaire de l'Eda Poétique pour lire les Havàmàl (les dits du tràs haut) et de l'huile essentielle de Sapin.
Et de la Bière ou du jus de fruit. faite une jolie déco de Yule sur votre autel.


Comment metre en place le Blòt pour ce rite Nordique:
1) Mise en place : Une offrande alcoolisée par personne, 2 récipients, un marteau, gourdin ou
pendentif représentant Mjöllnir. Repérez le nord et installez l'ambiance (bougies, encens, musique, ...).
2) Méditation : Prenez quelques minutes pour respirer calmement et vous concentrer.
3) Consécration du lieu : Le célébrant se tourne vers l'est, bras écartés et brandissant le
Mjöllnir : « A l'est, Thor je t'appelle ! Par ta puissance, que ce Vé soit consacré ! ». Vous pouvez sonner
un cor pour marquer la consécration du lieu. L’opération est répétée au sud, à l'ouest et enfin au nord.
Ainsi l'espace rituel devient un Vé, c'est-à-dire un espace consacré, symboliquement au-delà du temps
et de l'espace, où hommes et dieux peuvent interagir librement.

4) Invitations : Avec ses propres mots, l'officiant appelle à tour de rôle esprits des lieux (appelés
landvættir en islandais), ancêtres et dieux à se joindre au rituel. Par exemple :
« Salut à vous, esprits gardiens de ces lieux, vous qui faites de cette endroit un lieu chaleureux et
convivial où prospère la vie, nous vous invitons à venir célébrer ce blot à nos côtés. »
« Salut à vous, bienveillants ancêtres. Salut à vous, matrones et héros de mon peuple. En cette
nuit de Yule, nous vous invitons à vous joindre à nous pour célébrer ce blot ! »
« Salut à vous, Ases et Vanes, puissants protecteurs et amis de ma lignée. Nous vous invitons, en
cette nuit sacrée, à vous joindre à nous pour célébrer ce blot. »
5) Consécration de la corne : Le célébrant charge la corne (ou un autre récipient) , de sorte que
tout liquide versé en elle soit propre à être sacrifier et échangé entre Hommes et Dieux. Tracez la rune
Ansuz (a)  en coloration avec votre huile essencielle de sapin sur la corne en déclamant :
« Salut à toi Odin ! Par ta puissance inspiratrice, que cette corne
sois sanctifiée afin que tout liquide versé en son sein soit consacré et devienne apte au sacrifice. »

6) Libations : La corne remplie, le célébrant porte un toast en l'honneur d'une divinité, d'un
ancêtre ou des esprits des lieux, boit une gorgée et en verse une en sacrifice dans un bol à offrande (ou,
en plein air, par terre). Puis il passe la corne à son voisin de gauche qui fait de même et on continue
jusqu'à ce que chacun ait sacrifié trois fois. L'entité honorée à chaque tour varie selon le contexte.
7) Actes Rituels : Selon l'occasion pour laquelle le blot est célébré, peuvent avoir lieu, comme
un tirage runique, un serment ou la consécration d'un objet (pendentif, corne, ...)

8) Remerciements : Le célébrant remercie à tour de rôle les dieux, les ancêtres et les esprits des
lieux de s’être joints à l'assemblée pour partager ce rituel.

9) Fin du blot : Le célébrant remercie Thor pour avoir sanctifié le lieu, qu'il rend ensuite à son
usage ordinaire en déclarant le blot terminé. Les participants se donnent alors à tour de rôle l'accolade
et se remercient mutuellement de leur présence.
Suivre les mêmes étapes à chaque blot vous permettra de vous sentir de plus en plus à l'aise
pour communiquer avec les dieux, les ancêtres et les esprits du lieu.



Faire c'est rite des le coucher du soleil vers 18h00


1er nuit 20 Décembre 
Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o), lecture des strophes 1 à 11 du Havamal les galdr c'est un chant runique 
on chante le nom de la rune. Ici c'est Odal 12 fois.
Réflexion : La Nuit des Mères est la première des douze nuits de Yule.
C'est une commémoration
de nos origines, du lien qui nous rattache au passé et à la Terre-Mère. En cette nuit les anciens
honoraient principalement les Dises, ancêtres féminines de leur lignée qui sont les gardiennes du clan.
On rendait également hommage à Frigg, déesse tisserande du foyer et de la famille ; et à Freyja Vanadis
(dise des Vanes) sous son aspect de magicienne et de détentrice des secrets de l'intuition féminine.
En Europe continentale plus particulièrement, depuis les vallées du Rhin aux confins des
Carpathes, on fêtait également Frau Holle, aussi appelée Perchten. Celle-ci avait à la fois un aspect
nourricier et protecteur sous l’apparence d’une jeune et belle sorcière mais aussi l’aspect vindicatif
d'une vieille marâtre effrayante vengeant les méfaits qui n’ont pas réparés. Sous le premier aspect elle
porte une robe de neige fine et tient souvent une aiguille et du fil à tisser (le tissage était la source de
richesse la plus importante que les femmes avaient en charge), sous le deuxième elle est dépeinte
comme conduisant une horde de morts qu’elle mène à travers routes et villages pendant la Nuit des
Mères. Cette troupe inspectait les demeures en offrant prospérité à celles bien tenues et misère à celles
où régnait le désordre.
Dans les temps anciens, pour cette fête qui inaugure Yule, on faisait le ménage dans la halle du
clan. Ensuite, on consacrait un autel pourvu de représentations (ou d'objets ayant appartenu à) des
ancêtres féminines de la famille, sur lequel on déposait des fruits et des pelotes de laine. S’ensuivait
généralement une veillée où l’on partageait un repas tout en racontant les faits et gestes mémorables de
ses ancêtres féminines, et l’histoire d’une déesse ou d'une héroïne du passé.

Offrande : Blot en trois tours.
1) Frigg (ex : Salut à toi, Frigg, épouse d'Odin, mère protectrice de Balder, gardienne des clés et maîtresse
d'Asgard !)
2) Freyja (ex : Salut à toi, Freyja Vanadis, savante magicienne qui connaît les plus obscurs secrets, mais
aussi bien-aimée déesse de l'amour ! »

3) Dises, en allumant la 1ère bougie (ex : Puissantes Dises, bienveillantes ancêtres, mères de ma
lignée ; vous qui avez veillé sur votre foyer et continuez à veiller sur vos descendants, je vous honore et
vous remercie en ce soir. »)



2ème nuit de Yule 21 Décembre
Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o), lecture des strophes 12 à 23 du Havamal
Réflexion : Cette nuit de solstice est la plus longue de l’année : alors que le soleil meurt
symboliquement, il renaîtra, triomphant, au petit matin pour entamer un nouveau cycle complet. Nos
ancêtres tenaient cette nuit pour particulièrement sacrée et célébraient la vie, l'amitié et le clan,
jusqu'au petit matin où ils assistaient ensemble aux premiers rayons de l'aube.

Prenez le temps de méditer sur les cycles qui sous tendent notre existence : celui du souffle qui
débute à la naissance et s’arrête le jour de notre mort ; ceux de la journée, de l'année et de la vie qui
voient le clan se perpétuer à travers les âges. En quoi cela affecte t-il votre vie ? Que pensez vous qu'il
vous attende après celle-ci ? Quels liens vous lient à vos ancêtres et à votre descendance ? En quoi la
compréhension de ces cycles est-elle une force pour affronter votre destin jour après jour ?
Songez au cycle annuel écoulé, à ce que vous avez semé et ce que vous avez récolté. En quoi
auriez vous pu mieux faire ? Que voulez vous semer durant l'année à venir ? Qu'avez vous reçu des
actions de vos Ancêtres, et que souhaitez vous laisser à vos descendants ?
Fort de ces réflexions, célébrez un blot en l'honneur de Saga, la déesse de la mémoire transmise ;
d'Odin, qui nous a offert les runes et guide la Chasse sauvage qui écume nos campagnes durant ces
douze nuits ; et finalement de Sunna, la déesse solaire, qui apporte chaleur, réconfort et vitalité aux
Hommes comme à la Nature. Vous pouvez a ce moment la dire un poème ou juste dire quelque mots comme ils vous viennent
pour honorer la Nature et la mémoire. En Hommage a Odin et a sa chasse sauvage. On peut aussi en signe de bienvenue mettre une 
Bougie allumer sur le bord de la Fenêtre, pour inviter Odin et les Valkyries s'ils passent par là.
Offrande : Blot en trois tours.

1) Saga (ex : Salut à toi, Saga, toi qui transmets la mémoire des hauts faits du passé pour nous inspirer !)

2) Odin (ex : Salut à toi, Odin, Père de Jul, initiateur de cette ère, toi qui as offert les runes et qui écume
nos campagnes avec la Chasse sauvage !)
3) Sunna, en allumant la 2ème bougie (ex : « Salut à toi Sunna, porteuse de vie ! Que ton triomphe
éclatant demain matin soit l'occasion de se réjouir, et nous enseigne à persévérer dans les épreuves, car de la mort
la vie finit toujours par renaître. »)



3ème Nuit de yule 22 Décembre
Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o), lecture des strophes 24 à 37 du Havamal
Réflexion : Ces neuf nuits entre le Solstice et le Serment sont l'occasion de revenir sur l'année
écoulée pour préparer la suivante, ce qui suppose d'avoir une vision juste de ses qualités comme de ses
défauts, de ses succès comme de ses échecs (« connais-toi toi-même ») ; mais aussi des autres et de son
environnement, ainsi que de la manière dont il va évoluer.

A ce stade, vous avez déjà commencé votre lecture du Havamal, conseils d'Odin à l'homme qui
veut devenir sage. Notez que ce ne sont pas des ordres car nos ancêtres ignoraient la notion de
dogme ou de commandements divins (tout au plus existe t-il une Loi du Destin, l'örlog, mais elle
correspond davantage à une loi physique qu'à un code pénal), c'est pour cela que la sagesse est
essentielle pour naviguer entre les différentes vertus qui nous sont chères. Elles-mêmes ne sont pas
prescrites par une quelconque entité, mais sont notre manière de cheminer sur la roue du temps en
évitant les conflits inutiles avec notre conscience, nos proches, et le monde.

Pour nous, pas de péché ou de jugement dernier, simplement les conséquences de nos choix (qui
continuent d'avoir des répercussions après notre mort), eux-mêmes revêtant une dimension sacrée car
nous sommes une religion de l'action. Le « vrai païen » n'est pas celui qui connaît son credo ou va à la
messe tous les dimanches, mais celui qui applique sa foi au quotidien en toutes occasions. Cherchez la
sagesse concrète en mouvement, pas l'érudition stérile et immuable, car ce qui est vrai aujourd'hui peut
ne plus l'être demain... Même après avoir sacrifié un oeil à la fontaine de Mimir et passé neuf nuits
pendu à l'Arbre-Monde, Odin continue d'observer du haut de son trône Hlidskjalf, et d'écouter chaque
soir les découvertes de ses corbeaux Hugin et Munin, Pensée et Mémoire. Multipliez les sources et les
points de vue autant que possible, pour vous forger votre propre opinion.
Cette année, quand avez-vous manqué de sagesse ? Que faire pour vous améliorer ?

Offrande : Allumez la 3ème bougie. Faites une prière à vos ancêtres et à une divinité, par
exemple : « Salut à toi, Odin, père de tout, dieu borgne aux deux corbeaux, toi qui te pendis neuf jours et
neuf nuits à Yggdrasil, battu par les vents et transpercé de ta lance Gungnir afin de ramasser les runes !
Je te remercie et t'honore pour l'inspiration dont tu nous fais don. »



4ème Nuit de Yule 23 Décembre
Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o), lecture des strophes 38 à 48 du Havamal
Réflexion : Le courage ne réside pas dans l'absence totale de peur, d'appréhension ou de
crainte ; seul les fous et les inconscients sont dépourvus de tels sentiments. Même Thor est confronté à
la peur lors de son voyage chez Utgarda Loki, ce qui ne l'empêche pas de surmonter chacune des
épreuves se dressant sur sa route.

Savoir reconnaître, accepter, affronter puis triompher de ses craintes, voilà en quoi réside le
véritable courage, et celui-ci peut prendre de nombreuses formes. En effet, si la vaillance du soldat en
est la manifestation la plus ostentatoire, les occasions de la pratiquer sont devenues dans nos sociétés
occidentales de plus en plus rares. A contrario, alors que la pensée unique règne en maître, exprimer
librement nos idées, nos choix de vie (y compris celui d'une famille stable où élever des enfants
conformément à ses valeurs, ce qui n'est pas très « à la mode ») relève souvent d'un combat.
Faire le choix du clan, de cultiver de vrais liens familiaux ou amicaux, et ne pas quitter le navire
face aux aléas de la vie, est fondamental pour résister au culte de la consommation et de l'apparence.
Revendiquer des idéaux pour les abandonner par la suite et rentrer dans le moule la queue basse est et
restera méprisable, car loin de servir votre cause, elle la discrédite.
Cette année, quand avez-vous manqué de courage ? Quand, au contraire, avez-vous fait preuve
de témérité ? Que faire pour vous améliorer ? Pouvez-vous d'ores et déjà prévoir quand votre courage
sera mis à l'épreuve ?

Offrande : Allumez la 4ème bougie. Faites une prière à vos ancêtres et à une divinité, par
exemple : « Salut à toi, Tyr, toi qui mis sans hésiter ta main dans la gueule du loup Fenrir pour
l'enchaîner jusqu'au Ragnarök. Par ton sacrifice désintéressé, tu préserves les neuf mondes de son
avidité, et nous inspire le courage de faire ce qui est juste. »



5ème Nuit de Yule 24 Décembre
Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o), lecture des strophes 73 à 83 du Havamal
Réflexion : Auparavant, les membres d'une même famille élargie habitaient sous le même toit.
Aujourd'hui, il arrive souvent que nos parents, enfants, frères ou soeurs, soient à l'autre bout du pays,
voire du monde. Si l'hospitalité était considérée comme primordiale à l'époque, elle devrait l'être
encore davantage à l'heure où la séparation géographique est devenue monnaie courante, car elle
permet de maintenir de vrais liens, indispensable à la protection réciproque des membres du clan face
aux aléas de la vie. Une solidarité réelle, intégrée dans une culture du don, est le meilleur moyen de se
protéger des prédateurs financiers de la pire espèce et des rouages de leur gigantesque machine à
consommer.

Le meilleur acte de résistance est encore d'appeler vos proches pour les inviter chez vous, afin
de partager un bon repas et un moment privilégié pour donner naissances à de vraies discussions.
Offrez leur des cadeaux qui ne soient pas un futile appel à la surenchère, mais pleins de sens (livres
invitant à la réflexion, pièces d'artisanat ou oeuvres personnelles, produits du terroir, …). Profitez des
fêtes, mais aussi des anniversaires de naissance ou de décès et des dimanches.
Notez que, sans diluer les liens qui vous unissent à vos amis ou à votre famille, vous pouvez
également appliquer cette cette démarche pour en tisser de semblables avec votre voisinage,
permettant d'installer un meilleur climat et de mettre en place des échanges de services mutuels pour
le bien de chacun.

Cette année, quand avez-vous décliné des invitations sans raison valable, ou négligé d'inviter
vos proches quand l'occasion se présentait ? Quel moyen de les accueillir encore plus chaleureusement
pouvez-vous trouver ? Pouvez-vous d'ores et déjà réserver des dates pour eux, et les leur proposer ?
Offrande : Allumez la 7ème bougie. Faites une prière à vos ancêtres et à une divinité, par
exemple : « Salut à toi, Aegir, dieux des mers et des océans chez qui l'hydromel coule à flots ; toi qui
accueilles Ases et Vanes sans distinction pour de mythiques festins, puisses-tu m'inspirer pour que ma
demeure devienne une halle chaleureuse, ouverte à mes amis et parents pour célébrer les liens qui nous
unissent ! »



6ème Nuit de Yule 25 Décembre

Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o), lecture des strophes 61 à 72 du Havamal
Réflexion : La culture de l'action coup de poing, du résultat rapide et du gain sans effort, s'est
répandue dans notre société. Ainsi, on cherche à perdre le fruit d'années d’excès alimentaire en
quelques semaines, à devenir riche rapidement et sans effort, ou expert grâce à un séminaire de cinq
jours. Nos ancêtres, eux, nous enseignent une tout autre vérité : rien de durable ou de grand ne peut
être accompli sans effort, et surtout sans constance dans l'effort. Rome ne s'est pas construite en un
jour et il en va de même pour notre vie.
Il est vital de retrouver ce sens de la persévérance, de l'investissement à long terme. En effet,
tous vos projets et votre bonne volonté ne riment à rien sans sans la ténacité d'affronter les difficultés
unes à unes et jour après jour, comme le violoniste qui répète ses gammes tout les matins ou le sportif
de haut niveau qui s'entraîne quotidiennement. Si la tâche vous semble insurmontable certains jours,
restez motivés. Si vous faites ce que pouvez et recommencez ainsi le lendemain puis le surlendemain, le
succès finira par être au rendez-vous. L'abandon est le seul chemin qui mène toujours à la défaite, et la
volonté ne s'use que si on ne s'en sert pas.
Offrande : Allumez la 6ème bougie. Faites une prière et à une divinité, par exemple : « Salut à
toi, Asathor, protecteur d'Asgard et ami des Hommes. Face à l'adversité, tu ne baisses jamais les bras et
continues sans cesse le combat contre les forces du chaos. Puissent ta persévérance et ton endurance
nous servir d'exemple et nous aider à nous dépasser durant l'année à venir ! »



7ème Nuit de Yule 26 Décembre
Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o), lecture des strophes 49 à 60 du Havamal. 
Réflexion : Nous pratiquons la religion des vertes forêts et landes d'Europe, pas des déserts
arides ; c'est pourquoi nous considérons que notre monde est sacré en lui-même. Plutôt que l'attente
d'une après-vie, nous célébrons la Vie - dont la mort est une étape inévitable et nécessaire. L'idée de
suivre un jour nos ancêtres ayant pris résidence dans un autre monde nous réjouit, mais nous tirons
avant tout notre bonheur de l'harmonie (que les anciens nommaient frith, ce qui signifie à la fois
sécurité, paix et joie) qui règne avec nos amis, notre famille, et la terre qui nous nourrit. Nos fêtes
religieuses sont d'ailleurs précisément ce que leur nom est censé signifier, c'est-à-dire des fêtes,
pendant lesquelles l'excès mesuré est privilégié à la mesure excessive !
Le meilleur moyen de faire rire ou sourire son entourage reste de s'y adonner soi-même. Tout
n'est pas rose tous les jours, mais il est vital de ne pas se laisser abattre : les pensées négatives nous
rendent malheureux, affectant notre efficacité et nos relations, ce qui rend les choses encore plus dures
et engendre de nouvelles pensées négatives en un cercle vicieux. Il s'agit de nier non pas l'existence de
ces difficultés, mais leur capacité à vous enlever goût à la vie. Ainsi, vous aurez d'autant plus d'énergie à
consacrer à votre entourage pour leur donner un coup de main, plutôt que d'être centrés sur vos
propres soucis ou de propager malgré vous une atmosphère pesante.
Nombre de gens dans cette société de profit marchand ont tout intérêt à nous faire croire que le
bonheur ne peut être atteint qu'en consommant leurs produits ou services : trop souvent, ce n'est
qu'une illusion. Au-delà du nécessaire vital, nous sommes vraiment heureux quand nous partageons des
moments intenses avec ceux qui nous sont chers, quand notre vie a un sens, quand nous pouvons
apprécier un coucher de soleil ou le vent dans les feuillages.

Cette année, quand avez-vous laissé des conflits intérieurs vous couper de votre joie de vivre, et
comment les faire cesser ? Quand avez-vous causé du tort à vos proches, même indirectement ?
Comment pouvez-vous partager votre enthousiasme avec les vôtres ?
Offrande : Allumez la 5ème bougie. Faites une prière à vos ancêtres et à une divinité, par
exemple : « Salut à toi, Forseti, dieu qui règle les conflits ! Que l'harmonie règne en moi-même, en mon
clan et à travers les neuf mondes ! »



8ème Nuit de Yule 27 Décembre
Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o), lecture des strophes 84 à 95 du Havamal
Réflexion : Faire preuve de candeur face à des ennemis fourbes, ne rien leur dissimuler de nos
pensées et de nos actes, c'est à coup sûr s'exposer à un violent retour de bâton. Il est plus sage de rendre
coup pour coup selon un sain principe de réciprocité.
Au contraire, avec nos proches, il convient de ne pas agir de la sorte mais de laisser nos paroles
traduire nos pensées, et nos actes être la fidèle expression de nos paroles ; ainsi la confiance et les liens
qui nous unissent en sortent renforcés. L'honnêteté réciproque est un des ciments du clan, chacun y est
cru sur parole et soutient les autres autant qu'il est soutenu, dans une estime mutuelle. Par exemple, ne
pas cacher ses défauts ou ses erreurs à ses proches est indispensable pour leur permettre de nous aider.
Malheureusement, la dissimulation et l'exhibitionnisme manipulateur (qu'on retrouve par
exemple sur les réseaux asociaux) sont presque devenus des vertus dans notre société, sous l'influence
délétère des médias de masse et des publicitaires. Il faut donc dénoncer cette fausse transparence, et la
montrer pour ce qu'elle est : un facteur de dissolution des liens interpersonnels.
Ne suivons pas l'exemple de ces néfastes vendeurs de rêves, mais laissons Heimdall nous guider
sur la voie de l'honnêteté ; lui dont l'appel, écouté de tous, ne résonnera que pour annoncer le péril
ultime du Ragnarök, ne se faisant pas entendre à tort et à travers au gré de ses envies ou manigances.
Soyons les hérauts de nos valeurs, manifestons-les au quotidien et donnons ainsi à notre entourage un
modèle à suivre en faisant le premier pas vers la confiance mutuelle.
Cette année, quand avez-vous manqué d'honnêteté ? Quand est-ce que, au contraire, vous l'avez
accordée à des individus qui ne la méritaient pas et l'ont utilisée pour nuire à ceux qui comptent pour
vous ? Que faire pour vous améliorer ?
Offrande : Allumez la 8ème bougie. Faites une prière à vos ancêtres et à une divinité, par
exemple : « Salut à toi, Heimdall, gardien de Bifröst, l'arc-en-ciel qui relie les mondes des dieux et des
hommes. Sonneur de Gjallarhörn, la corne à laquelle tous accordent confiance car elle ne sonnera
qu'une seule fois, tu pourfendras Loki et ses mensonges lors de ta dernière bataille. »



9ème Nuit de Yule 28 Décembre
Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o), lecture des strophes 96 à 108 du Havamal
Réflexion : Être fidèle c'est, entres autres, remplir ses engagements quand l’émotion, la
lassitude, ou bien la paresse nous poussent à les abandonner. Dans l'Asatru ceci se traduit avant tout
dans le culte que nous rendons à nos Divinités, Ases et Vanes, à nos Ancêtres et aux Esprits de nos
terres. En effet, les premiers mois sur le sentier de l'Asatru sont toujours particulièrement grisants ;
beaucoup ont l'impression de découvrir une spiritualité ancienne et profonde qu'ils cherchaient depuis
longtemps. Ces moments s'apparentent à une lune de miel, puis, comme dans n'importe quel couple, la
routine s'installe et la passion des débuts doit être soigneusement entretenue. C'est à ce prix qu'une
relation constructive et épanouissante peut se développer.
Être Asatru passe donc par un engagement à long terme et implique une pratique assidue et
régulière de nos rites (blot, symbel et rituels du quotidien qui rythment nos vies), mais aussi par un
engagement envers son Clan (famille, conjoint, amis, ...). Dans les moments difficiles, lorsque vous serez
tentés par une aventure d'un soir dans le dos de votre compagne, que vous ressentirez l'étreinte de la
lassitude avant de participer à un blot, ou qu'un de vos proches vous demandera de l'aide, souvenez
vous de vos engagements et soyez leur fidèles !
En vous comportant ainsi, les liens qui vous unissent à ceux qui comptent pour vous en sortiront
renforcés et vous deviendrez un pilier pour votre clan, un homme fort (ou une femme forte) vers lequel
on n’hésitera pas à se tourner dans les moments difficiles.
Quand avez vous manqué à vos engagements durant l'année écoulée ? Comment pouvez vous
réparer le tort que vous avez alors causé ? Comment comptez vous honorer vos engagements dans
l'année à venir ?
Offrande : Allumez la 9ème bougie. Faites une prière à vos ancêtres ou à une divinité, par
exemple : « Salut à toi, Nanna, épouse de Balder, toi qui par fidélité l'accompagna dans son voyage vers
le monde des morts et attends le jour du Ragnarök pour revenir à ses côtés ! Inspire-moi la constance
dans mes engagements pour l'année qui vient. »


10ème Nuit de Yule 29 Décembre
Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o), lecture des strophes 109 à 120 du Havamal
Réflexion : La roue du temps ne s'arrête jamais de tourner ; et c'est déjà la dixième nuit de Yule.
Vous avez pris la décision de faire quelque chose de plus grand de ces nuits sacrées que simplement
subir votre routine, et dans deux jours vous prêterez serment sur le sanglier pour que l'année à venir
vous mène encore plus loin sur la voie que vous vous fixerez.
Avant que l’État moderne ne s'implante dans nos contrées, et avec lui la relative sécurité qu'il
procure au prix de l'autonomie qu'il consomme, l'esprit d'initiative était indispensable à la survie, de
même que la vision à long terme. Ne serait-ce que passer l'hiver demandait, tout au long de l'année, de
labourer, semer, récolter, stocker et rationner ; mais ceux qui ont le plus perpétué leur lignée et sont
donc certainement vos ancêtres sont ceux qui ont gardé des réserves pour l'hiver suivant au cas-où
celui-ci serait plus rude, découvert de nouvelles terres ou de nouvelles techniques, noué des alliances...
En bref : ceux qui ont développé leur patrimoine, non seulement matériel mais aussi intellectuel et
spirituel, pour le transmettre et donner naissance à une génération qui le pousserait encore plus loin.
Après celle-ci, plus que deux nuits dans l'année. Après celle-ci, combien d'années dans votre
vie ? Combien de temps resterez-vous en état, physique et mental, d'agir sur vous-mêmes ou votre
environnement dans un sens positif ? Il est vital de saisir les opportunités qui s'offrent à vous
aujourd'hui (nul ne sait de quoi demain sera fait), tout comme d'avoir autant que possible un esprit sain
dans un corps sain pour tendre vers le plein développement de votre potentiel. C'est à ce prix que vous
pouvez envisager d'être maîtres de votre destin, car la vraie liberté ne se décrète pas : elle se conquiert.
Cette année, quelles occasions de progresser avez vous manquées ? Surtout, lesquelles avez vous
manqué de créer ? Quelles compétences nouvelles avez-vous acquises, comment pourriez-vous les
renforcer pour y exceller et en faire de réels atouts ?
Offrande : Allumez la 10ème bougie. Faites une prière à vos ancêtres et à une divinité, par
exemple : « Salut à toi, Balder, fils d'Odin qui lui succédera après le Ragnarök ! Souverain du cycle à
venir, tu es un exemple de dépassement de soi chaque année. »



11ème Nuit de Yule 30 Décembre 
Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o), lecture des strophes 121 à 133 du Havamal
Réflexion : Cette vertu est la plus importante de toute, car elle sous-tend entièrement le code de
conduite personnel d'un Asatru et la mentalité germanique. Si une seule chose doit être retenue de la
lecture de nos textes sacré, c'est le fait que sans honneur l'Homme n'est rien, indigne de l'estime de ses
pairs, que sans celui-ci aucune vie communautaire saine ne peut être maintenue.
Cette valeur est également la plus difficile à définir précisément, car elle est profondément liée à
toutes les vertus que nous avons étudiées jusqu'ici : ce n'est pas pour rien que notre système éthique se
nomme aussi « code d'honneur ». De la même manière, nous considérons pas l'Homme comme un
individu atomisé, séparé de tout. En effet, pour nous, l'honneur est hérité de nos ancêtres, transmis à
nos descendants, et construit au jour le jour par l'ensemble du clan - c'est ce que symbolise la rune Odal.
La hamingja (esprit tutélaire) d'une communauté de sang ou d'esprit est renforcée chaque fois
qu'un de ses membres prête et accomplit un serment, mais amoindrie quand il se défile et dévastée
quand il se parjure. Il est donc important, non pas d'éviter tout engagement pour ne pas se mettre en
défaut, mais au contraire d'aller de l'avant et de montrer l'exemple en donnant sa parole d'accomplir de
grandes choses. Souhaitons léguer à nos héritiers une force positive et vigoureuse, appelant au
dépassement de soi, ou bien un fardeau fait d'attentisme, de compromission et de lâcheté ?
Même lorsque nous ne nous comportons pas de la manière la plus digne qui soit, ce qui finit
toujours par se produire, il est inutile de se confesser à nos dieux ou à quiconque. Toutefois, nous
rejetons la culpabilité, mais pas la honte : nos fautes appellent de manière urgente, non pas au pardon,
mais au rachat par l'action, jusqu'à compenser nos erreurs et pouvoir à nouveau marcher la tête haute.
A la veille de la nuit des Serments, il convient de se pencher à nouveau sur l'année écoulée, et de
déterminer si nos actions ont étés guidées par un sens aigu de l'honneur. Quels actes remarquables
avons nous effectués ? Quels manquements à nos devoirs avons nous perpétrés, et comment les
compenser ? Dressons un bilan objectif et prenons de fermes résolutions pour le nouveau cycle à venir.
Nous vous invitons donc à dresser une liste restreinte de résolutions concrètes en
préparation du grand dîner de demain soir.
Offrande : Allumez la 11ème bougie. Faites une prière à vos ancêtres et à une divinité, par
exemple : « Salut à toi Vali ! Tu juras de ne pas parler, te peigner ou te laver les mains, jusqu'à ce que
celles-ci soient tâchées du sang de celui qui tua ton frère Balder. Il est dit que, guidé par la puissance de
ton serment, tu devins adulte en une journée : tu nous montres ainsi que l'honneur est la plus grande
force qui soit. »



12ème et dérnière Nuit de Yule 31 Décembre
Préparation : Galdr (12 fois la rune Odal o),
Lecture strophes 134 à 145 du Havamal.
Réflexion : C'est trop tard, haha. Plus sérieusement, prenez le temps de formuler précisément le
serment que vous allez prêter (privilégiez ce qui est concret et vérifiable : un objectif précis, même
modeste, vaudra toujours plus qu'un « effort ») ; et notez-le, si possible en plusieurs exemplaires car
malgré toute la bonne volonté qu'on puisse y mettre, notre mémoire n'est jamais parfaite.
Offrande : Galdr (12 fois la rune Fehu f, la 1ère rune, liée à la fertilité), puis blot en trois tours.
1) Vidar (ex : « Salut, Vidar, fils d'Odin, toi qui le vengeras en tuant le loup Fenrir lors du Ragnarök ! »)
2) Thor (ex : « Salut, Thor, ami des Hommes, puissant porteur du marteau Mjölnir, dont hériteront tes fils
Magni et Modr après ton dernier combat contre le grand serpent ! »)
3) Freyr, en allumant la douzième bougie (ex : Salut à toi, Freyr, puissant seigneur, géniteur de royales
lignées, chevaucheur du sanglier Gullinbursti ! Son ton animal sacré, je prête serment en t'honorant. »)
Après le dernier tour, mais avant de conclure le blot, prêtez serment sur un sanglier (même son
cousin domestiqué et/ou sous forme de saucisson), ou à défaut sur un objet qui vous est cher. Ce
serment, qui engage l'honneur de tous ses témoins, est le plus sacré et le plus inviolable qu'on puisse
faire.
Il reste encore le plus dur : déguster ledit sanglier – autrement dit, c'est l'heure du banquet ! En
famille ou entre amis, finissez l'année en beauté. Essayez juste de faire en sorte que le lendemain, vous
ne préfériez pas avoir prêté serment de ne plus jamais boire...


attention a ne pas trop faire usage de vos cornes a boire par Thor!!!   Mort de Rire
Surtout si vous devez rentrer en Drakkar ... 

Happy Hogmanay (Bonne Année)
_________________
-"L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre." -Sagesse Druidique-
-"Il existe un pays, très loin à l'intérieur de l'homme, où la végétation est florissante, où le soleil chauffe les pierres, où les oiseaux chantent le matin dans les arbres." -Sagesse Druidique-
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Aoû - 00:39 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MON GRIMOIRE Index du Forum -> Sciences Occulte -> -> La Celtique / Druidique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com